Un Carnet d’excursion

Un livre de Jacques Abeille,
Anne-Marie et Jean-Pierre Guillon
,
Un Carnet d’excursion
Avec une présentation de Gilles Bounoure
ISBN 978-2-911917-62-2
50 pages
11 €

+ 2€ de partage des
frais d’envoi

Sur les auteurs

Jacques Abeille est un écrivain né en 1942. Influencé par le mouvement surréaliste auquel il participera dans les années 1960-1970, il est principalement connu pour le « Cycle des contrées », entamé en 1982 par Les Jardins statuaires. Au fil des années ses textes ont été publiés chez un grand nombre d’éditeurs, mais c’est Attila puis Le Tripode qui ont depuis quelques années entrepris d’éditer l’ensemble du « Cycle des contrées » dont le dernier opus, La vie de l’explorateur perdu, a paru en novembre 2020. Son oeuvre fait également l’objet d’une édition de poche chez Gallimard. Par ailleurs, sous le pseudonyme de Léo Barthe, il a également « commis » quelques livres érotiques.

Jacques Abeille – Wikipedia

Anne-Marie Guillon une artiste surréaliste décédée en 1992. Elle a réalisé des œuvres à l’huile, à l’encre de Chine, des compositions en dentelle et des tableaux de coquillages. Tout comme son compagnon, elle a participé, entre autres, au Bulletin de liaison surréaliste (1970-1976).

Jean-Pierre Guillon est un poète et collagiste surréaliste né en 1943 à Rennes et décédé en 2012. Avec ses amis Annie Le Brun et Hervé Delabarre, il a participé aux activités du mouvement surréaliste, de 1963 à 1969. Il a participé au Bulletin de liaison surréaliste ainsi, entre autres, qu’à la revue Phases. Il est le cofondateur, en 1997, de l’Association des amis de Maurice Fourré. En 2002, il a traduit et préfacé l’essai de Gordon Onslow-Ford, Yves Tanguy et l’automatisme, aux éditions La Digitale.

Sur le livre

Ce livre à la fois poétique et graphique est composé d’Un carnet d’excursion qui donne son titre au livre et du Manuel du vitrier précédé d’une présentation de Vincent Bounoure.

Un carnet d’excursion est un poème en prose que Jacques Abeille acheva au début des années 1970, accompagné de dessins à l’encre de Chine qu’Anne-Marie Guillon venait de produire à la même époque.

Le manuel du vitrier est un dialogue graphique initié en 1978 par Jean-Pierre Guillon avec Jacques Abeille, qui devint un jeu entre eux – le jeu du téléphone – qui dura quelques mois : à l’envoi d’un dessin, son destinataire répondait par un autre dessin réinterprété à sa manière, cette dernière interprétation servant de support à la réponse graphique suivante et ainsi de suite : Ce dialogue est ainsi composé d’une suite de 14 dessins qui se répondent les uns
les autres.

A noter

Ce livre est l’une des rares publications avec des dessins de Jacques Abeille.
« Le Manuel du vitrier » est aussi le témoignage de pratiques et d’expérimentations surréalistes basées sur le jeu, témoignages éloquents d’une l’époque.

Un Carnet d’excursion chez Babelio

Critique(s)

Jacques Abeille et le secret des grands écrivains (Jean-Michel Devesa, Diacritik)

Jacques Abeille, en Ab irato (La bande de Fantomas) Espagne

Un Carnet d’excursion (Surrealist NYC) États-Unis

Un Carnet d’excursion, Jacques Abeille (Éditions de nulle part) Espagne

Commander le livre

+ 2€ de partage des
frais d’envoi

Du même auteur chez Ab irato

Brune esclave de la lenteur