Ab irato éditions

Par un mouvement de colère

Posts Tagged ‘poésie

L’Échaudée n°6 est sortie !

Au sommaire :

  • Paul Mattick , Le dépérissement de l’Étatechaude-6-couv-250px
  • Chantal Montellier, Je suis Berglund
  • Collectif Archives autonomie, Fragments d’histoire de la gauche radicale
  • Barthélémy Schwartz, Benjamin Péret l’astre noir du surréalisme (bonnes
    feuilles)
  • Benjamin Péret, Pour que M. Thiers ne crève pas tout à fait / Vie de l’assassin Foch
    / On sonne
  • Eve Mairot, aquarelle
  • Alain Joubert, Le chant de la prairie
  • George Catlin, Les Indiens de la prairie
  • George Catlin, dessins, huiles
  • Charles Baudelaire, George Catlin, le cornac des sauvages
  • Reinaldo, sculpture
  • Alfredo Fernandes, Mes 12 prophéties
  • Ramon Gomez de la SERNAM, Fadaises – Devoir de vacances
  • Julien Bal, Enverssoi
  • Manuel Anceau, Lieuve
  • Cornelia Eichhorn, dessins
  • Jean-Luc Sahagian, Quand il eut passé le pont…
  • Vardhui Sahagian, dessins
  • Claude Guillon, Les petits métiers
  • Joël Gayraud, Visionnaires de Taïwan
  • Rachel Deville, La nature
  • Rachel Deville, Le grand Je
  • LL de Mars, Les éditeurs
  • Stéphane Goarnisson, Histoires en deux images
  • Yves Labbé, Pierre Leroux : la voix étroite d’un socialisme humanitaire et fraternel
  • Anne Van der Linden, dessins et huiles
Commander le numéro

Barthélémy Schwartz, Benjamin Péret, l’astre noir du surréalisme (Libertalia)

Pour info, aux éditions Libertalia…

bandeau-libertalia-ok

Barthélémy Schwartz
Benjamin Péret, l’astre noir du surréalisme
Libertalia
350 pages – 18€
ISBN : 9782918059882

Ce volume comprend une anthologie
de poèmes et un cahier iconographique en couleur

En librairie depuis le 20 octobre 2016

* * *

« Qu’est-ce que le surréalisme ? C’est la beauté de Benjamin Péret écoutant prononcer les mots de famille, de religion et de patrie. » (André Breton)

De Dada au surréalisme, Benjamin Péret (1899-1959) est l’un des principaux acteurs des mouvements d’avant-garde qui ont secoué la poésie et l’art moderne au XXe siècle. C’est aussi l’un des moins connus du public. Peu de rééditions, de très rares monographies. Le sort s’est acharné contre ce grand poète dont le rôle et l’importance ont généralement été minimisés par les historiens du surréalisme.

Son engagement dans les mouvements révolutionnaires de son temps, notamment pendant la révolution espagnole aux côtés du POUM et des anarchistes, n’est peut-être pas étranger à cette occultation. Sur sa tombe, au cimetière des Batignolles, ses amis ont fait inscrire une épitaphe qui résume sa vie de révolté permanent : « Je ne mange pas de ce pain-là. »

Cette biographie (suivie d’une petite anthologie et d’un cahier iconographiques en couleur) replace la trajectoire de Benjamin Péret dans les enjeux utopiques du surréalisme, un mouvement qui voulait à la fois « transformer le monde » (Marx) et « changer la vie » (Rimbaud).

L’auteur
Barthélémy Schwartz est né à Paris en 1963. Coanimateur de la revue de bande dessinée Dorénavant (1986-1989), du collectif Ab irato (en 1992), puis de la revue de critique sociale Oiseau-tempête (1997-2006), il a publié Le Rêveur captif (L’Apocalypse en 2012).

Mots-clés
Altérité – amitié – amour – anthropophage – automatisme – Dada – Brésil – Colère – Communisme – conte – dèche – dissidence – Espagne – exil – expérience – expulsion – groupe – guerre – hasard – héritage – humour – inculpation – indien – insolence – Internationale – invectives – marge – marginalité – marxisme – maudit – Mexique – mythe – Poésie – Politique – populaire – prison – rage – rêve – révolte – révolution – rire – scandale – sommeil – subversion – surréalisme – Trotsky – utopie

 

logo-libertalia-okwww.editionslibertalia.com/

peret-livre-1peret-livre-2peret-livre-3

Jeff Goarnisson – Le Flip de Paris

Jeff Goarnisson
couv-Flip-300px Le Flip de Paris

ISBN 978-2-911917-65-0
52 pages, 12 euros

 

PayPal Logo

12 €


Genre
 : bande dessinée – poésie

Mots clés : Autobiographie – avant-garde – bande dessinée – bohème – humour – manifeste – Paris – poésie – spleen.

L’auteur
Stéphane Goarnisson
est un poète dessinateur, ses outils sont l’image et la poésie. Il est, avec Barthélémy Schwartz (1) et Balthazar Kapplan (2) un des principaux membres de la revue avant-gardiste de bande dessinée Dorénavant (1986-1989), dont l’importance est peu à peu reconnue aujourd’hui : cf. le consistant dossier publié en 2006 dans la revue l’Eprouvette n°2 (l’Association), et copieux dossier publié en 2016 sur Du9 (entretiens, réédition intégrale des numéros de la revue, témoignages, galerie…) :
http://www.du9.org/dossier/dorenavant-une-introduction/

L’album
Avec Flip de Paris, Stéphane Goarnisson propose une nouvelle écriture de bande dessinée, il annonce ses ambitions : devenir le Baudelaire de la bande dessinée et le Kirby de la littérature ! Il y a aussi beaucoup d’ironie et de distance dans son propos. L’album se lit d’une traite, c’est superbe, c’est drôle, fin et poétique… C’est une œuvre à la fois originale et un manifeste, une autobiographie poétique et avant-gardiste.

Genre
Bande dessinée autobiographique, tendance manifeste avant-gardiste et poétique.

A noter
Après Little Nemo, le rêveur absolu de Balthazar Kaplan (2014), les éditions Ab irato poursuivent leurs incursions non anodines en bande dessinée avec une nouvelle collection d’œuvres de création inaugurée par Flip de Paris.

Le Flip de Paris est le premier titre de notre collection « Abibulles ».

Written by barthelemybs

9 juin 2016 at 12 h 46 min

Du9 – Entretien avec Stéphane Goarnisson (sur Dorénavant et Flip de Paris)

Du9 : Pour en finir avec Dorénavant, entretien de Xavier Guilbert avec Balthazar Kaplan, Yves Dymen, Stéphane Goarnisson, eve Mairot et Barthélémy Schwartz

Du9 : Pour en finir avec Dorénavant, entretien de Xavier Guilbert avec Balthazar Kaplan, Yves Dymen, Stéphane Goarnisson, eve Mairot et Barthélémy Schwartz

Entretien dans Du9 de Xavier Guilbert avec Stéphane Goarnisson, Balthazar Kaplan, Eve Mairot et Barthélémy Schwartz autour de la revue Dorénavant, et Flip de Paris :
Pour en finir avec Dorénavant » (dossier consacré à Dorénavant dans Du9)

Capture d_écran 2017-07-24 à 14.20.13couv-Flip-300px

Written by barthelemybs

18 mai 2016 at 12 h 19 min

Notes et Chroniques (mai 2015)

Sur Journal intime de Guy Cabanel et Jean Terrossian (Ab irato, 2015) :

Explorations oniriquesphoto1

Guy Cabanel, Jean Terrossian, Journal intime, 1943-1953, Ab irato, 2015 

Le récit de rêve fut l’un des genres de prédilection des surréalistes. Guy Cabanel, né en 1926, ne déroge pas à cette prédilection en publiant ce Journal intime de jeunesse (1943-1953), qui annonce les activités surréalistes auxquelles il participera à partir de 1958.

Vingt textes, vingt poèmes narratifs qui, abordant tous les thèmes, toutes les situations oniriques, réservent des surprises telles que seul le sommeil peut en fournir. Campagne, mer, montagne, ville, mais surtout grottes, souterrains, couloirs mystérieux sont le théâtre d’événements que la vie éveillée ne pourrait ni provoquer ni supporter. Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

27 mars 2015 at 14 h 03 min

Guy Cabanel / Jean Terrossian – Journal intime

Guy Cabanel
Journal intime
avec des dessins de
Jean Terrossian

ISBN 978-2-911917-59-2
ISSN 2100-3246
72 pages, 12 euros

Genre : Poétique
Mots clés : rêve, étrangeté, altérité.
Auteurs : Guy Cabanel a participé dès 1958 aux activités du mouvement surréaliste avec son ami Robert Lagarde, qui illustre son premier ouvrage, À l’Animal Noir. Parmi ses dernières publications : Le Verbe flottant (Quadri, 2006), Soleils d’ombre sur des photographies de Jorge Camacho (Quadri, 2009), Dans la roue du paon (Les Hauts-Fonds, 2009), Hommage à l’Amiral Leblanc (Ab irato, 2009), l’Ivresse des tombes (Ab irato, 2011), Chants d’autres mémoires (éd. des deux corps, 2012), Les chemins qui zigzaguent (Sonambula, 2013).

Consulter la notice de Guy Cabanel sur Wikipedia .

Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

4 mars 2015 at 9 h 30 min

« Journal intime » de Guy Cabanel et de Jean Terrossian (Ab irato, 2015)

Le dernier opus des éditions Ab irato :
Une collaboration du poète Guy Cabanel et du peintre Jean Terrossian.

photo3

photo4

Genre : Poétique / Mots clés : rêve, étrangeté, altérité.
Consulter la notice de Guy Cabanel sur Wikipedia .

Le livre : C’est le troisième livre de Guy Cabanel aux éditions Ab irato (Hommage à l’Amiral Leblanc, 2009, l’Ivresse des tombes, 2011), et c’est la deuxième collaboration du poète avec le peintre Jean Terrossian (Quinquets, 1997).

Written by barthelemybs

1 mars 2015 at 17 h 08 min

%d blogueurs aiment cette page :