Ab irato éditions

Par un mouvement de colère

Archive for the ‘Presse’ Category

Chroniques rebelles (Radio libertaire) (20 mai 2017)

Présentation du n°6 de l’Échaudée

podcast-sub-rssÉcouter l’émission !

L’Échaudée est une revue qui se partage entre des textes de critique sociale, des dessins, des peintures, des sculptures, de la littérature avec des récits, des nouvelles, des contes, de la poésie… L’Échaudée est une manière d’aborder l’utopie, l’en dehors des idées et des images, la pensée alternative… Et c’est aussi un espace de rencontres.

Pour en parler, nous sommes en compagnie de Barthélémy Schwartz et Ève Mairot, qui animent L’Échaudée et les éditions Ab Irato, Yves Labbé (auteur de « Pierre Leroux : la voix étroite d’un socialisme humanitaire et fraternel »), Anne Van der Linden (dont les peintures sont à découvrir dans plusieurs numéros de L’Échaudée), Manuel Anceau (auteur de « Lieuve »), Julien Bal (auteur de « Enverssoi »), qui nous lira des extraits pris dans la revue, et Olivia Tangring. Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

22 mai 2017 at 13 h 33 min

Anarlivre (avril 2017)

« L’Échaudée (n° 6, février, 100 p., 9 euros, Facebook) propose des écrits de critique sociale, de la poésie, tout en faisant l’éloge de l’utopie et de la Echaude-6-150pxsubversion. Au sommaire de ce numéro : des textes de Paul Mattick, Benjamin Péret, Alain Joubert, Claude Guillon, Barthélémy Schwartz… et des illustrations de Chantal Montellier, George Catlin, Vardhui Sahagian, Anne Van der Linden… Abonnement : 30 euros pour trois numéros (chèque à l’ordre d’Ab irato). »

 

Written by barthelemybs

25 avril 2017 at 11 h 31 min

Publié dans L'Echaudée (revue), Presse

Le Monde diplomatique (avril 2017)

Le collectif Archives Autonomies présente son travail titanesque effectué pour diffuser Echaude-6-150pxdes documents de la gauche extraparlementaire. Quelques œuvres et notes de George Catlin, le peintre des Amérindiens, sont reproduites. (N° 6, décembre, quadrimestriel, 9 euros. — Paris.)

Written by barthelemybs

27 mars 2017 at 11 h 57 min

Publié dans L'Echaudée (revue), Presse

(Bulles d’air, janvier 2017)

« S’il fallait une autre raison d’aller fouiner à Angoulême cette année, c’est aussi parce Echaude-6-150pxqu’on a des chances d’y rencontrer Barthélémy et Eve et leur chouette revue politique et poétique : c’est le sixième numéro de « L’Échaudée », seul canard actuel poursuivant et ouvrant le genre d’expériences éditoriales du défunt et regretté Le Fou Parle. »

Written by barthelemybs

21 mars 2017 at 17 h 11 min

Publié dans L'Echaudée (revue), Presse

21 mai 2016 – Varduhi et Jean-Luc Sahagian sur Radio AYP FM pour parler de leur livre « Gumri, Arménie si loin du ciel » de

Commander-Gumri-150pxDeux regards associés pour parler de leur livre paru chez Ab irato.
http://radio-aypfm.com/?page=rechercher&emission=3

 

Written by barthelemybs

22 juin 2016 at 16 h 01 min

« Gumri, Arménie si loin du ciel » dans le supplément gratuit au hors série du Monde libertaire (2015)

Logo-Monde-libertaire

Gumri-sup-Monde-Libertaire_2015

Gumri, Arménie si loin du ciel…
Jean-Luc Sahagian et Varduhi Sahagian,
Ab irato, 88 pages 15 euros
Ce livre est né d’un voyage puis d’une
rencontre. Cela explique sa forme double,
où deux regards s’associent pour parler
de cette ville de Gumri, située au nord-
ouest de l’Arménie. Ce n’est pas seule-
ment les moyens employés, texte et
dessin, mais aussi deux visions de cette
ville et de ce pays, qui dialoguent ici : une
vision de l’intérieur, en pays de connaissance, et une
vision extérieure, celle du visiteur, de l’invité comme on dit
en Arménie pour parler du touriste.

Written by barthelemybs

4 avril 2016 at 12 h 24 min

Blog Médiapart de Patrice Beray (29 février 2016)

Jacques Abeille, le semeur de regards

Patrice Beray

Poète, romancier, peintre, Jacques Abeille ne fait qu’une œuvre et elle est tout entière un appel à l’imagination créatrice. C’est de cela que nous entretiennent ses somptueuses Petites Proses plus ou moins brisées, prix Jean Arp 2015 de littérature francophone.

« Bien heureusement, il arrive à Jacques Abeille, au prosateur fort d’un lectorat de passionnés qu’il est devenu, de laisser paraître qu’il écrit des poèmes. Non que ses cycles romanesques, tôt entrepris si l’on songe aux Jardins statuaires (1982), son livre le plus connu, l’aient éloigné de quelque façon de l’imagination créatrice, c’est même tout le contraire.

Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

29 février 2016 at 14 h 56 min

%d blogueurs aiment cette page :