Ab irato éditions

Par un mouvement de colère

Archive for the ‘Presse critique Effet miroir’ Category

Le Monde libertaire (2008)

leave a comment »

« Fibre optique »

Article de Marie-Dominque Massoni,
le Monde libertaire, décembre 2008 :

« Avec Une Goutte d’éternité [Nadeau, 2007] Alain Joubert nous a donné à lire l’un des plus beaux textes surréalistes jamais écrits. Dans la simplicité du récit, dans la douleur de l’adieu nécessaire à l’amour de sa vie, il a su faire luire les ténèbres. Nicole Espagnol, ce nom rappelle peut-être à certains ce que l’on pouvait croire le prête-nom de Grandizo Munis, mais non, elle existait bel et bien la dame, la drôle de dame, toujours à flanc d’abîme dans l’exigence politique comme dans les soirées entre amis, comme dans le jeu.

Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

19 août 2008 at 12 h 10 min

Cahier critique de poésie – CCP (2009)

Un article publié dans Cahier critique de poésie (CCP), n°8, octobre 2009 :

Nicole Espagnol / Alain Joubert
L’effet miroir, d’après Neilustrace (1974-1977-2008)
recueil de poèmes et de dessins surréalistes de Roman Erben,
édition bilingue optique, « Abiratures », Ab irato, 2008.

Cet ouvrage a mis plus de trente ans à voir le jour. Alain Joubert et Nicole Espagnol (1937-2006) ont participé aux aventures du Groupe surréaliste des années 1950 jusqu’à sa dissolution en 1969. De son côté, Roman Erben a fait partie du Groupe surréaliste tchèque. Après l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes russes en 1968, il a dû se réfugier en Allemagne. Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

16 juillet 2008 at 11 h 55 min

Infosurr (2008)

leave a comment »

Article paru dans Infosurr, n°83, septembre-octobre 2008 :

L’Effet miroir,
Nicole Espagnol, Roman Erben, Alain Joubert
Ab irato, 2008

« Tout miroir, avant d’être traversé, produit son effet. C’est pour conjuguer l’un et l’autre, l’effet et la traversée, et peut-être aussi pour conjurer le temps qui sépare l’un de l’autre, que Nicole Espagnol et Alain Joubert se sont livrés en 1977 à un jeu fatalement poétique : la traduction optiquement obtenue d’un recueil de leur ami poète, plasticien et photographe surréaliste tchèque Roman Erben, “Neilustrace”. Une trentaine d’années plus tard, voilà le résultat : L’Effet miroir.

Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

12 janvier 2008 at 13 h 10 min

%d blogueurs aiment cette page :