Ab irato éditions

Par un mouvement de colère

Archive for the ‘Poésie’ Category

Blog Médiapart de Patrice Beray (29 février 2016)

Jacques Abeille, le semeur de regards

Patrice Beray

Poète, romancier, peintre, Jacques Abeille ne fait qu’une œuvre et elle est tout entière un appel à l’imagination créatrice. C’est de cela que nous entretiennent ses somptueuses Petites Proses plus ou moins brisées, prix Jean Arp 2015 de littérature francophone.

« Bien heureusement, il arrive à Jacques Abeille, au prosateur fort d’un lectorat de passionnés qu’il est devenu, de laisser paraître qu’il écrit des poèmes. Non que ses cycles romanesques, tôt entrepris si l’on songe aux Jardins statuaires (1982), son livre le plus connu, l’aient éloigné de quelque façon de l’imagination créatrice, c’est même tout le contraire.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Written by barthelemybs

29 février 2016 at 14 h 56 min

Notes et Chroniques (mai 2015)

Sur Journal intime de Guy Cabanel et Jean Terrossian (Ab irato, 2015) :

Explorations oniriquesphoto1

Guy Cabanel, Jean Terrossian, Journal intime, 1943-1953, Ab irato, 2015 

Le récit de rêve fut l’un des genres de prédilection des surréalistes. Guy Cabanel, né en 1926, ne déroge pas à cette prédilection en publiant ce Journal intime de jeunesse (1943-1953), qui annonce les activités surréalistes auxquelles il participera à partir de 1958.

Vingt textes, vingt poèmes narratifs qui, abordant tous les thèmes, toutes les situations oniriques, réservent des surprises telles que seul le sommeil peut en fournir. Campagne, mer, montagne, ville, mais surtout grottes, souterrains, couloirs mystérieux sont le théâtre d’événements que la vie éveillée ne pourrait ni provoquer ni supporter. Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

27 mars 2015 at 14 h 03 min

Guy Cabanel / Jean Terrossian – Journal intime

Guy Cabanel
Journal intime
avec des dessins de
Jean Terrossian

ISBN 978-2-911917-59-2
ISSN 2100-3246
72 pages, 12 euros

Genre : Poétique
Mots clés : rêve, étrangeté, altérité.
Auteurs : Guy Cabanel a participé dès 1958 aux activités du mouvement surréaliste avec son ami Robert Lagarde, qui illustre son premier ouvrage, À l’Animal Noir. Parmi ses dernières publications : Le Verbe flottant (Quadri, 2006), Soleils d’ombre sur des photographies de Jorge Camacho (Quadri, 2009), Dans la roue du paon (Les Hauts-Fonds, 2009), Hommage à l’Amiral Leblanc (Ab irato, 2009), l’Ivresse des tombes (Ab irato, 2011), Chants d’autres mémoires (éd. des deux corps, 2012), Les chemins qui zigzaguent (Sonambula, 2013).

Consulter la notice de Guy Cabanel sur Wikipedia .

Lire le reste de cette entrée »

Written by barthelemybs

4 mars 2015 at 9 h 30 min

« Journal intime » de Guy Cabanel et de Jean Terrossian (Ab irato, 2015)

Le dernier opus des éditions Ab irato :
Une collaboration du poète Guy Cabanel et du peintre Jean Terrossian.

photo3

photo4

Genre : Poétique / Mots clés : rêve, étrangeté, altérité.
Consulter la notice de Guy Cabanel sur Wikipedia .

Le livre : C’est le troisième livre de Guy Cabanel aux éditions Ab irato (Hommage à l’Amiral Leblanc, 2009, l’Ivresse des tombes, 2011), et c’est la deuxième collaboration du poète avec le peintre Jean Terrossian (Quinquets, 1997).

Written by barthelemybs

1 mars 2015 at 17 h 08 min

Guy Cabanel / Jean Terrossian : Journal intime (Ab irato, 2015)

La maquette est aux mains de l’imprimeur ! Mais d’ores-et-déjà, voici un visuel de la couverture avec ses deux rabats.1-couv-Journal-intime

Télécharger le bulletin de commande de ce livre !

 

Written by barthelemybs

20 février 2015 at 11 h 20 min

Jacques Abeille – Brune esclave de la lenteur

Jacques Abeille
Brune esclave de la lenteur

ISBN 978-2-911917-62-2
74 pages, 12 eurosAbeille_Brunie-esclave

Genre : Poésie

Mots clés : Altérité – barbare – écriture – étreinte – Lune – nuit – sauvagerie – sensualité – signe – trace.

L’auteur : Jacques Abeille est né à Lyon en 1942, il vit à
Bordeaux depuis plus d’un demi-siècle. Il a commencé à participer aux
activités surréalistes en 1964 et n’en a jamais démordu.
Ses principaux romans – Les Jardins statuaires, Les Mers
perdues, Les Barbares, La Barbarie – publiés aux éditions Attila
constituent un cycle de contes fantaisistes. On trouve aux éditions des
Vanneaux un ensemble de proses plus ou moins brisées (D’Ombre)
accompagnées d’encres de Pauline A. Berneron.
Sous le pseudonyme de Léo Barthe, l’auteur a également commis
quelques livres érotiques.

Les illustrations sont de l’auteur.

Brune esclave de la lenteur est le sixième titre
de notre collection « Abiratures » dédiée à l’approche poétique.

Extrait
perdue sur le marché des forces humaines

éparse parmi la foule vorace
et ternie d’acides raclées de neige
déchirée aux mille cris de la tourbe
tombe levée en proie aux limons
tu te laisserais inhumer
dans les cendres de tout désir
venue de quels déserts
captive de quels nomades
brûlée de cordes
sauvageonne assagie dans ses entraves
on pose sur tes reins
ton pesant de sesterces
les cérémonies barbares attendent leur histoirel’aube égoutte ses blancheurs
sur des plis de pivoine
promesse de plaisir nu
commencent tes légendes
tes évasionsles fesses du ciel
façonnent autour de toi
les noirs festons de la passion
tu cernes ma silhouette de craie
tu choisis pour maître
le plus modeste
j’abuserai dans la lenteur

Written by barthelemybs

7 juillet 2014 at 17 h 11 min

Jacques Abeille sur Radio Paludes pour « Brune esclave de la lenteur » (mp3)

Note de lecture de Brune esclave de la lenteur de Jacques Abeille, sur radio Paludes :Abeille-Brune-Esclave-90px
http://blog.paludes.fr/public/Radio2014/K26-Abeille-Critique.mp3

Written by barthelemybs

5 juillet 2014 at 15 h 00 min

%d blogueurs aiment cette page :