Alain Joubert – L’Autre côté des nuages

Alain Joubert,
L’Autre côté des nuages
avec des dessins de Georges-Henri Morin
Ab irato, 2020,
ISBN 978-2-911917-75-2
16 € / 126 pages

+ 2€ de partage des frais d’envoi

Alain Joubert – a découvert le surréalisme en 1952 et a participé dès lors à toutes les activités surréalistes jusqu’à l’autodissolution du groupe en 1969. Il avait été frappé au sein du groupe du fait que les jeunes surréalistes se croyaient tenus de brandir un ou deux poèmes pour tout viatique. Pour pallier à une véritable inflation poétique, il décidait de ne pas montrer au groupe ses poèmes. L’essentiel de son activité consistant dès lors en réflexions théorique et politique, courts pamphlets, essais portant sur la nature du théâtre et du cinéma ; mais pas de poèmes… L’Autre côté des nuages réunit pour la première fois l’ensemble de son œuvre poétique, inédite pour l’essentiel.

EXTRAITS
Télécharger des extraits du livre (pdf)

SUR LES AUTEURS

Alain Joubert est né à Paris en 1936, il est décédé en 2021. Il découvre le surréalisme en 1952 et, trois ans plus tard, rencontre André Breton. Il participera dès lors à toutes les activités surréalistes jusqu’à l’autodissolution du groupe décidée par la déclaration SAS, rédigée en 1969 à son initiative. Il rendra compte de ces épisodes décisifs dans son livre Le Mouvement des surréalistes ou le fin mot de l’histoire, chez Maurice Nadeau (2001), où il publiera également, en 2007, Une goutte d’éternité, dédiée à sa compagne Nicole Espagnol. Parmi ses dernières publications : Le Passé du futur est toujours présent (Ab irato, 2013), La clé est sur la porte (Maurice Nadeau, 2016), Le Cinéma des surréalistes (Maurice Nadeau / La Cinémathèque de Toulouse, 2018).Il collabore régulièrement au site En attendant Nadeau (ex-Quinzaine littéraire créée par Maurice Nadeau).
Georges-Henri Morin est né à Niort en 1950. Il découvre le surréalisme en 1965, ce qui oriente nombre de ses rencontres et amitiés à venir dont celle de Bernard Caburet avec qui il participe au Bulletin de Liaison Surréaliste (1970-1976) et Surréalisme (1977) avec Vincent Bounoure. Parmi ses dernières publications : Carnets oubliés d’un voyage dans le temps – Albanie 1987 (Ab irato, 2012), La Loutre le trappeur (La Doctrine, Genève, 2016), Une Brève, une longue ! (Le Grand Tamanoir, 2017), Sévères luisants (La Doctrine, 2017), et en
collaboration avec Jean-Yves Bériou, Nuit de Chine (Animal sospechoso, Barcelone, 2019). Il est également l’auteur de nombreuses illustrations de livres.

TIRAGES
L’Autre côté des nuages a été tiré à 990 exemplaires se répartissant ainsi :
vingt exemplaires sur Vergé numérotés à la main de I à XX, contenant chacun un dessin original à l’encre de chine signé de Georges-Henri Morin, ainsi qu’un livret reproduisant l’ensemble des dessins constituant le tirage de tête ;
vingt-cinq exemplaires sur Munken, numérotés à la main de 1 à 25.
• neuf cent quarante-cinq exemplaires constituant l’édition courante